De LFE aux macro-réseaux

J’aurais pu titré cet article de 1000 façons, en passant par du très putaclics à du très pédagogue … Pour une fois j’ai préféré faire soft ! Un brin nostalgique peut être

C’était mieux avant

Ah le fameux ! Celui qui distingue les dinosaures du seo, des nouveaux sortis d’une école de commerce qui pensent qu’en connaissant la définition de l’acronyme devrait être suffisant pour ranker dans google ! ( j’exagère à peine )

Depuis quelques semaines, la mode est au PBN – les Private Blog Network – Tout le monde y va de sa définition. C’est une nouvelle course à l’outil qui fera de vous des “scriptkiddies expert en clic magique” qui monte des PBN tout seul !

Mais quand on y repense bien, cela fait un moment que l’on monte des PBN … Ok, je vous l’accorde, ils n’étaient pas très privates. Nos pages montées à l’arrache remplies à grands coups d’auto-splog et incorporées dans des linkwheels plus ou moins complexes.

La démarche était très similaire, elle s’est affinée.

LFE et autre blogspot

Ah ! La recherche des listes de WPMU, souvent pleines d’urls discutables ( non je vous ai jamais refilé ici des listes de WPMU, qui contenait mes propres WPMU que vous avez  linkés … j’aime bien vous faire travailler ! gratuitement bien-sur ! )

Ah les montages de sites ! et le remplissage à grands coups d’auto-splog et les spins  !! Ah les premiers spins !

On en a monté des sites ! Et des Tumblr et des blogspots ! et on reliait tout ca avec des profils ( le truc que les djeuns nomment des personnas 😉 )

Bref quand on regarde bien, les techniques ont évolué, le contenu a gagné en qualité,les profils de forum que l’on montait sans trop réfléchir sont maintenant calqués sur des clones de nos vrais clients mais finalement nous en sommes encore au même stade ! On cherche à maîtriser notre netlinking !

La course à l’armement

A l’époque déjà, le jeu de celui qui avait la plus grosse est très vite arrivé !

Je me souviens d’une grande phrase pré-pingouin:

J’ai le réseau le plus gros de la région derrière Rudy !
( les vieux savent ^^ )

Je me souviens bien surtout d’avoir dû nettoyer ce foutoir en post-pingouin !

A l’époque ( pffff ca fait vieux ! ) Google pataugeait , Matt Cutts faisait le dinosaure ** les réseaux fleurissaient et tout ce petit monde du SEO se croyait au-dessus des guidelines !

Et là c’est le drame !

Google siffle la fin de la récré, les SEO nous font un remake de la crise de 29 ! Tout s’effondre !

On découvre l’ampleur des dégâts causés par le passage du pingouin, un lendemain de cuite difficile ! Une gueule de bois mémorable pour beaucoup. Google a détecté les réseaux, les liens artificiels, nos faux profils, et a entrainé dans ce grand nettoyage, des clients , des entreprises …

Changement de cap

Le seo c’est comme un chat ! Ca retombe toujours sur ces pieds ! Le seo post-pingouin a donc critiqué les liens qu’il avait encensés les mois auparavant ! Il a refusé de faire le moindre lien sans une raison valable et les quelques liens se devaient d’être sur des sites trustés de la même thématique et accompagnés d’un contenu de qualité écrit à la main !

Plus que des liens d’orfèvre! 

Oui mais bon !

Un lien fait dans les règles de l’art post pingouin cela coûte une fortune !

  • La recherche
  • la négociation
  • la rédaction

Quand un lien prenait 3 secondes à être fait , il faut des jours pour en poser un ! Forcément, les discounters sont revenus sur le marché !

Et hop ça remonte du réseau  !

Attention on est très très loin du LFE et du i-macro ! On monte des WordPress sur des ips différentes avec l’aide de Zennoposter ! On fait faire du contenu à la main payé une misère mais d’une qualité tellement supérieure à nos spins d’antan !

Google ? Mais osef !

Tant que ca ranke ! On ne va pas se poser de questions !

Et on en revient toujours à la même chose !  et les réseaux de plus en plus gros fleurissent un peu partout.

De quelques dizaines de sites, on arrive à des macro-réseaux de plusieurs milliers de sites ! La facilité de mise en oeuvre est telle que de créer des centaines de sites dans une journée est aussi facile que de faire des liens avec scrapebox.

Ces réseaux acquièrent une telle puissance que le moindre site inclut dedans voit ses indicateurs montés en flèche en quelques heures ! Un trip d’acide pour une montée fulgurante !

Ces réseaux sont devenus des parasites ! L’avantage d’un parasite c’est qu’il se nourrit de son hôte qui le laisse faire !  Sauf que quand le parasite devient trop gros, il tue son hôte !

Je ne sais pas vous, mais moi je ne pense pas que google va se laisser tuer facilement ! Je dis ca je dis rien 🙂

Et les clients ?

Je ne suis vraiment pas certaine que les clients comprennent les tenants et les aboutissants de ce qu’ils font.

Ils achètent du lien à des tarifs raisonnables et ne voient que le résultat …

Bien sur, il y a du résultat parfois très rapide, parfois très lents, parfois très négatif …

Quand Google va mettre le nez dans ces macro-réseaux et il a commencé  ! Que vont devenir les clients ! et les entreprises  ?  Combien de licenciements ?

Morale de l’histoire

Les clients ont au moins autant de responsabilité que ceux qui achètent des œufs à pas chers et like des vidéos de L214 en se lamentant sur le sort de ces pauv’bêtes.

Est ce que l’ignorance dont ils font preuve mérite les foudres de Google? Je ne sais pas, sans doute que non.

La responsabilité est la nôtre, jouer avec Google c’est notre fond de commerce, notre âme de référenceur ! Ce qui fait que notre métier est passionnant !

Il est surement de notre responsabilité de ne pas faire n’importe quoi quand on se sent pousser des ailes !

 

 

** pas tout à fait la même année mais ca me faisait plaisir

15 thoughts on “De LFE aux macro-réseaux

  • March 6, 2017 at 11:10 pm
    Permalink

    Comment je me sens vieux quand je lis cet article…. pfff… pire encore le LFE c’est de l’époque de Rudy… c’est un D’jeun’s Rudy… p’tain!!!

    Tu remarquera que ton macro réseau j’en parlais deja la – http://lemusclereferencement.com/2011/11/14/le-mega-net-ou-comment-gagner-sur-tous-les-tableaux/ en 2011 (#jdcjtd) je tins a préciser aussi que déja a l’époque (c’est vrai que ca fait vieu de dire cela…) je n’avais pas suivi la mode du LFE et autres réseau de liens moisis… de la a dire que j’avais senti venir le vent il n’y a q’un pas mais je ne le franchirai pas…

    Reply
    • March 6, 2017 at 11:18 pm
      Permalink

      Et moi en l’écrivant !

      chaque fois que l’on industrialise une méthode, elle devient détectable et GOOGLE tire à vue !

      Reply
  • March 6, 2017 at 11:10 pm
    Permalink

    Lecture très sympathique en ce Lundi soir 🙂
    Je ne peux que être d’accord avec toi mais je pense que l’histoire se répétera encore et le jeu du chat et de la souris entre Google et les SEO n’est vraiment pas fini. Google refera tomber une épée de Damoclès, les SEO trouveront un autre moyen de ranker et ainsi de suite.
    Au moins, l’évolution va vers le qualitatif, c’est déjà ça 😉

    Après je trouve que pas mal de personnes commencent a voir sur du long terme et préfère investir plus pour des opérations plus qualitatives/naturelles (si elles peuvent l’être).

    Reply
    • March 6, 2017 at 11:14 pm
      Permalink

      je suis moins sure, je trouve justement que l’on retombe dans des travers de discounters

      Reply
  • March 6, 2017 at 11:28 pm
    Permalink

    Forcément, certains ont une volonté de rentabilité rapide qui sera surement éphémère mais qui pourra se répéter en évoluant.
    D’autres avaient une envie de construire sur le plus long terme et le mal de tête de Pinguin les a forcé à devenir encore plus perfectionniste/qualitatif.
    L’arrivée de la marchandisation des PBN etc ne concerne qu’une partie, beaucoup n’ont pas attendu jusque là sans rien faire et on commencer à construire des “PBN” plus quali qui deviennent de “vrais” sites quasiment.

    Je comprend ta “crainte” mais je suis plus optimiste que toi sur l’évolution du métier.

    Reply
    • March 6, 2017 at 11:31 pm
      Permalink

      j’espère que ton optimisme aura raison 🙂

      Reply
  • March 7, 2017 at 9:17 am
    Permalink

    En réalité, (premier com sur un blog depuis 2 ans peut être !), si on regarde bien, il n’a jamais tué les réseaux, du moins pas nativement dans son algo. Il blacklist et kill une grappe, mais ne tue pas le procédé.
    L’impression de la pseudo mort des réseaux liée à Pingouin vient plus des sanctions sur les liens sur-optimisés. Ce qui engendré une tétanisation du netlinking temporaire.
    Ajoutons par dessus ça une petite vague de sanctions sur les sites de CP et le message était passé.
    Dans le fond, il suffit depuis bien longtemps de modifier son signal anchor, pour passer entre les gouttes côté page de destination et de rester plus ou moins discret sur l’exposition de son réseau. Donc pas de changement notable sur le fonctionnement.
    Ah si, maintenant la mode est au branding sur le recyclage des méthodes et techniques. Sûrement la gangrène du Growth Hacking . Oh, encore un terme recyclé tiens, tiens…

    Reply
    • March 7, 2017 at 9:50 am
      Permalink

      Je suis touchée que tu publies un comm 🙂
      Oui je valide , ma crainte va surtout au côté intouchable des réseaux et de l’effet domino que cela va entrainer

      Reply
  • March 7, 2017 at 11:08 am
    Permalink

    Mais, mais , mais Sandrine oserais-tu dire que certains SEO ont une mémoire de poisson rouge?
    Je vais pas faire le vieux, mais le SEO est comme la mode, tout revient au goût du jour au bout d’un certain temps. Mais finalement, les fondamentaux n’ont pas vraiment changé contrairement au vocabulaire de notre profession.
    L’utilisation de PBN ne me chagrine pas plus que ça. En revanche ce qui me cours sur le haricot (merde ça va se voir que je suis vieux) c’est la non communication explicite de certains prestataires au client concernant les potentiels risques d’une telle utilisation.
    Car autant certains font du “propre” autant d’autres sont aussi discret qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine.
    Bref encore quelques mois, puis google fera des exemples et on nous recontactera pour nettoyer les cochonneries.
    Les PBN ça fonctionnent, et comme tout ce qui fonctionnent faudrait être con de ne pas en profiter. Faut juste le faire en toute transparence quand c’est pour un client.

    Reply
    • March 7, 2017 at 11:12 am
      Permalink

      Tu crois que j’oserais traiter des éléphants de poisson rouge 😀 en fait oui ! Entièrement d’accord 🙂

      Reply
  • March 7, 2017 at 8:58 pm
    Permalink

    Macro-réseau, PBN, linkwheel… Rien de bien nouveau. Je crois pas que c’était mieux avant, justement. Aujourd’hui on peut booster le nombre de “vraies” visites sur son site avec les réseaux sociaux. Avant le web 2.0 c’était difficile de diluer sa source de netlinking. Et aujourd’hui on sait aussi que certains canaux (facebook étant le plus connu) permettent d’atteindre des taux de transformation intéressants pour certains produits/services.

    Pour résumer : aujourd’hui c’est plus difficile de passer au travers des signaux de l’algorithme de Google sur le moyen/long terme, mais si on s’arrange bien Google n’est plus la seule source de trafic, et encore moins de conversion !

    Reply
  • March 8, 2017 at 2:32 pm
    Permalink

    C’est toujours une question de levier face aux critères de Google et aux concurrents.
    Jeune ou ancien, face à la pression des résultats, aux budgets, au timing… on fait comme on peut.
    Pour avoir les deux côtés black hat libre et grey côté client sans risque, il est difficile de dire que ces pratiques seront peut être pénalisées…

    Reply
  • March 27, 2017 at 7:02 pm
    Permalink

    @Sandrine, effectivement à chaque qu’on met en place une stratégie de linking Google change d’algo :/

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *